Assassin's Creed Origins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Assassin's Creed Origins

Message par Admin le Dim 10 Déc - 17:54

Deux ans que j’attendais ce nouvel opus d’Assassin’s Creed. Deux longues années qui m’ont parues interminables mais, je peux déjà vous le dire, qui valaient le coup !

Ubisoft nous avait laissé à l’époque de la révolution industrielle en Angleterre et bien que cet épisode s’en sortait mieux qu’Unity, il n’arrivait pas à la cheville d’un Black Flag par exemple. Bonne nouvelle ! C’est le même studio qui nous a amené chasser de la baleine aux Antilles qui nous propose aujourd’hui de découvrir les secrets cachés des pyramides.
Dès l’introduction, nous voici plonger dans le corps de Bayek, un medjaï, qui est une sorte de protecteur du peuple et du royaume au service du pharaon. Bayek est un personnage tourmenté et aveuglé par sa quête de vengeance. Sur ce point, il me rappelle beaucoup Ezio.

L’égypte antique comme si vous y étiez !

La première région que nous visitons est Siwa, ville de Bayek, et tout de suite, nous en prenons pleins les yeux ! Cet Assassin’s Creed est beau, même très beau ! Lagune, désert, cocotiers et village typique, pas de doutes possibles, nous sommes bien en Egypte antique et tout a été pensé pour que l’immersion soit totale. On s’y croie réellement ! A dos de chameau ou de cheval, on prend plaisir à vagabonder et à regarder tout autour de soi tellement ces paysages font rêver. Tellement, qu’on en oublierait presque qu’on a une mission à remplir.

Une interface claire et intuitive

Le menu où l’on retrouve les différentes quêtes disponibles, notre équipement ou encore notre inventaire, entre autres, est clair et intuitif. On y découvre un arbre de compétence divisé en trois parties, chacune représentant une voie (chasseur, guerrier et clairvoyant) que vous pouvez perfectionner. L’ensemble des compétences de Bayek est déblocable à 100%. Le menu donne également accès à la map, et là aussi, pas de déception, elle est immense, ce qui laisse présager de nombreuses heures de jeu. La carte est découpée en plusieurs zones de niveau, comme nous avions pu l’expérimenter dans Ghost Recon Widlands. Toutes les zones sont directement accessibles, mais attention à ne pas vous croire invincible, vous pourriez vous brûler les ailes face à des ennemis bien trop puissants.

Des combats plus compliqués qu’avant

Ce qui m’amène à vous parler du nouveau système de combat introduit dans cet opus. Fini les attaques / parades automatiques qui rendaient les combats extrêmement faciles et ennuyants dans les précédents Assassin’s Creed. Place au combat non orchestré, le vrai, en temps réel où vous paierez cher chacune de vos erreurs. Je ne peux que vous conseiller l’approche discrète et les éliminations furtives si vous ne voulez pas vous faire désynchroniser de l’animus. Rappelez-vous que vous êtes un assassin, votre soif de vengeance ne doit pas vous aveugler au point de vous ruez sans réfléchir sur l’ennemi. Vous n’atteindrez par votre cible et risquez de vous faire submerger par l’ennemi. Votre loyal compagnon, Senu, un magnifique aigle, vous sera d’une grande aide pour repérer les lieux, localiser vos cibles, les gardes et les trésors. N’hésitez surtout pas à faire appel à lui. Contrairement aux précédents Assassin’s Creed, si vous scannez le terrain seulement avec vos sens, vous ne mettrez en évidence que les coffres et objets à collecter. La vision d’aigle prend ici tout son sens.

Une durée de vie conséquente

Des ennemis, vous allez en voir défiler, les quêtes annexes étant disponibles à foison. Toutes scénarisées, elles vous feront découvrir de nouveaux lieux et de nouveaux personnages. Bien que répétitives, elles ne m’ont pas encore lassées et je prends toujours autant de plaisir à aller aider la veuve et l’orphelin ou à aller botter les fesses de bandits peu scrupuleux. De plus, vous ne pourrez pas y échapper, elles sont une étape obligatoire pour monter de niveau. Pendant ou entre ces missions, prenez le temps d’apprécier les superbes finitions que Ubisoft nous a pondu sur le personnage de Bayek. Sautez de trop haut et vous le verrez boiter pendant un moment. Mouillez-vous et vous le verrez enlever l’eau de ses habits en sortant. Accroupissez-vous près d’un chat qui vous suit pour que Bayek lui caresse la tête. Je ne peux pas toutes les énumérer ici mais, mine de rien, ces petites choses additionnées les unes aux autres, vous donne l’impression d’avoir un jeu fini entre les mains et ça c’est une réelle satisfaction ! 
​​

Origins une perle ? Oui, mais…

Vous l’aurez compris, Assassin’s Creed Origins est un petit bijou qui devrait permettre à la licence de rebondir et de regagner le cœur de ses fidèles fans et même d’en gagner de nouveaux. Mais, car il y a toujours un mais, le jeu n’est pas parfait non plus et je me dois de vous en parler.

La plus grosse déception pour moi est le manque d’un repaire à améliorer, on entasse l’argent sans vraiment savoir quoi en faire… c’est dommage.

 L’intelligence artificielle des gardes, bien que très correcte, les ennemis vous repérant assez facilement, n’est pas non plus sans défauts. Je vous donne un exemple, vous êtes en mode furtif, caché dans de hautes herbes, vous sifflez pour attirer un garde et vous le tuez discrètement devant les yeux d’un autre garde qui ne vous repérera pas car vous êtes considéré comme « caché ».

L’histoire du présent n’est toujours pas passionnante et n’apporte rien. Desmond, revient !!!

Bien que visuellement magnifique, j’ai quelques bugs d’affichage (trace blanche) sur l’écran parfois. Je joue sur PS4 normal, peut-être que la version pro est mieux optimisée. Très peu de ralentissements mais parfois des arrêts complets sur image. Ces arrêts peuvent durer 2 secondes comme indéfiniment… le seul moyen pour continuer de jouer étant de relancer le jeu.

En résumé

Assassin’s Creed Origins est selon moi, un must have. Chacun se doit de le posséder ou du moins de l’essayer. Fan ou non de la licence, fan ou non de l’Egypte antique, courrez l’acheter ! Je pense honnêtement, que très de personnes seront déçues.

Un renouveau pour la série qui commençait à s’essouffler sérieusement !
avatar
Admin
Admin

Messages : 56
Date d'inscription : 09/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum